top of page

Les agrumes des Médicis

Dans ma famille, le virus du collectioniste a frappé plusieurs générations au cours

des derniers siècles. Des objets d'art, des pièces rares et antiques, des meubles, des

tableaux, des statues, des monnaies anciennes, entre autres, mes ancêtres ont

collectionné de tout. Chaque génération a apporté un peu du sien, cumulant en un

énorme héritage qui a été finalement légué généreusement aux musées de la Toscane

qui nous transmettent aujourd'hui ce grand témoignage. Mais ce que peu de gens

savent, c'est que ma famille a été une des premières à collectionner des agrumes,

surtout en pots.

C'est à partir du XVème siècle qu'ils apparaissent, plus précisément le premier jardin

a été créer entre 1455 et 1457. par Giovanni de' Medici, fils de Cosimo il Vecchio

(Côme l'Ancien), dans la Villa Médicis de Fiesole, la première en son genre, dont

l'architecture est inspirée par le philosophe Leon Battista Alberti.

Ces premiers agrumes avaient été importés de Naples. Principalement des oranges

amères (Citrus aurantium ), les cédrats (Citrus medica), les lumies (Citrus x lumia ).

Ce jardin est le tout premier cas à avoir été projeté avec un espace destiné

spécifiquement à la culture des agrumes. Ce sera beaucoup plus tard, vers la moitié

du XVIème siècle, que Côme Ier, duc de Florence, créera un jardin formel dans sa

villa de Castello ou pour la première fois l'on cultive des agrumes en pôts, pour

pouvoir les déplacer et les protéger du froid et des vents pendant l'hiver. De

septembre à avril, ils sont transportés dans une sorte de remise créée spécialement

pour cet effet, avec de grandes fenêtres pour pouvoir profiter du soleil, appelée bien

à propos, la limonaia, orangerie en français actuel.

Au cours des siècles suivants, les variétés de citrons et de cédrats vont se multiplier

et le peintre Bartolomeo Bimbi, spécialisé en natures mortes, nous en laissera un

témoignage visuel grâce à ses peintures. Il y a encore une quarantaine de variétés qui

ont survécus jusqu'à nos jours et sont visibles dans les jardins des villas Médicis, en

particulier celle de Castello, près de Florence.


12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page