top of page
  • JPB

Soleil

En juillet il faut mettre les agrumes qui sont à maturité en automne en chaussettes japonaises, et chauler les troncs. Ce sont des protections mécaniques contre le soleil et les insectes. Le soleil est dans la péninsule ibérique spécialement violent en été avec des durées d’ensoleillement de 9 à 14 heures par jour. Il brûle les fruits déjà développés et les troncs.


Ces traitements ne se font pas en Asie où la nébulosité est forte en été, en ce moment la moyenne est 3 heures de soleil par jour à Kōchi. C’est pourquoi la Méditerranée n’a pas les mêmes fruits que le Japon et réciproquement.

Le climat d’ici donne des agrumes d’hiver, tardifs, celui du Japon des agrumes plus précoces. Il faut une quinzaine d’année pour introduire ces fruitiers en conformité à la réglementation phytosanitaire et ensuit obtenir des arbres adultes. Récompense : nous obtenons des sudachi bien juteux dès mi juillet, avec un mois d’avance sur le Japon.



Sorti de la grande culture les fruits s’échangent très peu (même à l’intérieur de l’Europe les spécialités restent locales, ou nationales).

Pourquoi se donner tant de mal ? Parce que ces fruits sont bons, pour notre santé et pour notre plaisir, et aussi beaux, rapidement indispensables. J’espère que nous ferons largement connaître le jus de sudachi et son zeste râpé si riche en sudachitine.


3 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page